Interview de Voorhees


Musicandgamer : De quelle façon s’est monté, construit le groupe en 2017 ?

Chris : VOORHEES est né de la rencontre entre Jean-Marc et Chris en mai 2017. Nous cherchions l’un et l’autre à rejouer dans une formation death-metal « old school » depuis quelques temps. Nous ne nous connaissions pas et c’est grâce à un ami commun (Gilles, guitariste dans la formation thrash INSANE), qui nous a mis en contact, que le groupe a pu voir le jour.Fred et moi (Chris) avions déjà joué ensemble au sein de DEHUMANIZE et je voulais vraiment retravailler avec lui. Il a dit oui sans hésiter.La batterie était assurée au départ par Stef,  le batteur de METAL MILITIA (coverband de Metallica) / INSANE. Mais il n’avait pas cette culture death-metal qu’on recherchait (il le disait lui-même d’ailleurs). Nous cherchions donc activement un batteur. Et malgré l’enregistrement, on a mis un peu de temps à trouver Will, qui lui colle tout à fait au groupe à tous les niveaux.

Musicandgamer : Pourquoi « Chapter One » comme titre de votre EP, et que voulez-vous transmettre et partager comme message ?

Chris : Pas de message particulier. Nous revenons aux racines du death-metal donc des textes morbides, en majorité inspirés par les films d’horreur des années 70 à 90 voire quelques récents.VOORHEES étant le nom de famille de Jason dans la série de films « Vendredi 13 », le titre « Chapter One » est venu naturellement. On sait pas si le prochain se nommera « Chapter Two » lol. Y a des chances, on verra bien. Nous en discuterons le moment voulu.
Fred : « Chapter One » implique qu’il y en aura d’autres. Ça implique aussi que c’est notre présentation du groupe, comme Tolkien présente Bilbon et son trou (sans mauvais jeu de mot) dans le premier chapitre du Hobbit. Et puis, sincèrement, si on continue sur cette lancée, pas besoin de se creuser la tête pour trouver les noms des suivants.

Musicandgamer : Comment qualifiez-vous votre album ?

Chris : « Old School », c’est ce qui me vient à l’esprit en premier.
Fred : « Death Metal » est ce qui vient en second. Sans rire, cet EP est notre carte de visite : « voilà qui nous sommes et voilà ce que nous faison » ; un peu comme Lemmy qui ouvrait ses concerts en disant : « We are Mororhead and we play rock’n roll ».

Musicandgamer : Des projets de vidéos ou autres ?

Chris : Notre dessinateur / designer, Fabrice ROMO, qui a dessiné la pochette et le logo, aimerait nous faire tourner un clip assez gore :D. Ça demande un sacré investissement et du temps. Et puis faut pas tomber dans le clip bateau des musiciens en train de jouer dans un hangar ou en pleine forêt. Tout le monde le fait. Si c’est pour être comme les autres, autant ne rien faire. Si on en fait un, ce serait dans un style film d’horreur à la EVIL DEAD.
Fred : j’adorerais faire un mini slasher dans lequel la demoiselle sur la pochette nous éliminerait les uns après les autres.

Musicandgamer : Des projets avec d’autres musiciens ?

Chris : j’ai toujours mon groupe de reprises de METALLICA, mais je mets ça de côté. VOORHEES me prend tout mon temps et mon énergie.
Fred : contrairement à Will qui fait tout tout seul dans son projet Nosphares, je recherche deux guitaristes et un batteur pour Dehumanize.

Musicandgamer : Quel était l’ambiance lors de l’enregistrement de votre EP ?

Chris : Détendue. L’enregistrement s’est fait sans pression au départ. Je l’ai un peu mise par la suite sur Jean-Marc lors du mix / mastering quand je lui ai dit que ce serait bien de sortir cet EP pour le vendredi 13 octobre. Ahah… le pauvre il a bossé comme un fou avec un super résultat.

Musicandgamer : Si vous deviez faire un cover, le feriez-vous plutôt proche de l’original ? Ou dans un autre style ?

Chris : On joue déjà « Evil Dead » de DEATH qui est assez proche mais on l’a tout de même mis un peu à notre sauce. En plus il reste dans le thème du groupe (films d’horreur).
Fred : Je tanne tout le monde pour reprendre tout et n’importe quoi. Ma dernière lubie était d’adapter un titre de Van Halen à la sauce death. Death a bien repris du Kiss et du Judas Priest. Etant un fan avant tout, quand un morceau me plait, j’ai envie de le reprendre.

Musicandgamer : Favorisez-vous les concerts ou la sortie d’EP ? Pourquoi ?

Chris : Disons que l’EP nous a permis de démarcher pour quelques concerts. Et de fil en aiguille, à force de jouer, on nous propose d’autres concerts. C’est comme ça que ça marche. Jouer pour se « faire un nom ». Pas qu’on ait réellement quelque chose à prouver, mais personnellement, j’adore la scène, les ambiances d’avant et après concert.
Fred : les deux sont évidemment bien différents, mais tout aussi exaltants. Il y a une certaine excitation à accoucher de nouveaux morceaux, mais rien ne vaut la décharge d’adrénaline des concerts. Le processus est immédiat, alors que la composition et l’enregistrement prennent s’inscrivent dans la durée.

Musicandgamer : Quels supports privilégiez-vous : CD, Contenus téléchargeables ou autres supports ?

Chris : Tous les supports. Perso j’aimerais bien sortir cet EP en vinyl, en picture disc plus particulièrement mais cela a un coût. Ça viendra peut être plus tard. Je ne suis pas réfractaire aux téléchargements ou la mise en ligne sur Youtube par exemple. Faut bien vivre avec son temps. Et on s’en fout on n’est pas signé lol. C’est en concert que les gens apprécient la musique et s’ils veulent se procurer un CD voire un t-shirt, on a ce qu’il faut.

Musicandgamer : Quel sont vos plans post « Chapter One » ?

Chris : Jouer et la préparation du prochain album. En 2019, le vendredi 13 tombe en septembre. On a encore un peu de temps lol.
La préparation de bons plans comme la première partie de Cannibal Corpse fin juillet et la participation au Festival Lezardos avec Ensiferum.

Musicandgamer : A quel type de jeux vidéo aimez-vous jouer ?

Chris : Farm Heroes Saga ? ahah… J’adore les jeux vidéo mais je n’ai pas le temps. Quand j’étais ado j’étais fan de « Ghosts & Goblins » sur Amstrad 6128 lol. J’avais un « Videopac » aussi lol.
Fred : les vieux Resident Evil (du premier au troisième) : j’ai fini le 2 en moins de deux heures, sans sauvegarde et sans me soigner pour débloquer un personnage. Warcraft, Baldur’s Gate, Soulblade. Je joue encore de temps en temps avec mes enfants, mais je privilégie la pratique de mon instrument pendant mon temps libre (ce qui me permet de voir plein de films et de séries ; même si au final, je suis tellement concentré sur la basse que quand je veux en discuter avec le groupe, je me rends vite compte que je n’ai pas retenu grand chose).

Musicandgamer : Pour finir, quelle question auriez-vous aimé que je vous pose ?

Chris : Est-ce que Ash se sortira un jour de cette merde ? Nan je crois pas :D. C’est El Jefe !!
Fred : Pourquoi penses tu que la BD The Walking Dead est supérieure à la série ?

 

Écouter ici « Chapter One »

Serial Infection

 

Memories of Amnesia

 

Gruesome Pleasures

 

Evil To Come

 

Voorhees

 

I’m The Man Who Became God

 

Picture credit @Sev Rottweil

 

Liens/Links
https://voorhees.bandcamp.com/releases
https://www.facebook.com/voorhees.deathmetal

Contact
voorhees.deathmetal@outlook.fr

Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Interview de Voorhees

  1. Jouiaterre dit :

    J’a écouter tous les morceaux….
    Et verdict : Super son, je kiff grave…c’es bon d’entendre du Old Death.
    Les thématiques de Evil Dead et Vendredi 13 sont bien trouvées

  2. Ping :Xaon, Catalyst et Voorhees au No Man's Land | | Musicandgamer.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *